Dans la société du tout-numérique, l'intégration des technologies de protection des communications constitue un enjeu critique, tant pour la protection de la vie privée que pour la survie d'une entreprise, la protection des avoirs des clients d'une banque, ou celle des citoyens d'un état. Le renforcement de cette protection est d’autant plus nécessaire que les attaques contre les systèmes d’information et les réseaux informatiques explosent quantitativement et en raffinement technologique.

Avec le développement du travail à distance et la multiplication des multi-localisations géographiques, les communications numériques internes à une entité, même téléphoniques, s'effectuent via l'internet. Aussi, les entreprises et les institutions ont-elles un besoin vital de maîtrise de la sécurité de l'ensemble de leurs communications à travers internet.

Pour contribuer à satisfaire au mieux ce besoin, le projet SHIVA, Secured Hardware Immune Versatile Architecture, ambitionne de fournir un module matériel programmable et reconfigurable, avec un haut niveau de sécurité évaluable au sens des critères communs à un niveau EAL4/5. Ce module s’intégrera dans des plates-formes d’infrastructure réseau à haut débit pour offrir aux entreprises, aux institutions et aux opérateurs la possibilité de sécuriser leur réseau, par application de leur propre chiffre symétrique, soit choisi ou spécialisé parmi des standards génériques, soit personnalisé.

Une version déployée sur les postes client est également envisagée, tant la modularité et le recours à des interfaces standards faciliteront sa mise en oeuvre.